LA COTE OUEST (7, 8 & 9 mars)

Après Queenstown, les distances s’allongent et il faut rouler davantage, toujours dans des paysages de montagne somptueux.

Le Westland est réputé plus humide : nous confirmons ! Vous vous rappelez, nous vous avions expliqué que vu d’avion, les nuages semblaient rentrer en collision avec les montagnes en venant de l’Ouest. Eh bien vu du dessous, les nuages semblent se soulager en permanence …. Nous nous sommes faits tremper pendant 3 jours !!!

Les paysages ont changé du tout au tout. Plus de pâturage sec avec vaches ou moutons, là essentiellement des forêts humides, des reliefs, des lits de rivière bruts de décoffrage. Bref l’impression d’être au début de la création de la terre ! Splendide !!!

Très peu d’habitants, encore moins de station service, ce qui nous a occasionné une panne d’essence. Il n’y a pas que les moutons qui broutent en Nouvelle-Zélande, le Ford Transit également … Dommage nous n’étions plus qu’à 3 km de la station tant attendue. Coup de bol, la seconde voiture  à s’arrêter était conduite par le garagiste / pompiste du village. Sandrine et les quatre loulous sont restés à attendre sur le bord de la route : à cinq reprises, on lui a demandé si tout allait bien. Ici, il y a beaucoup d’entraide ! Et tout ceci s’est bien terminé.

Ils avaient même prévu les cônes de signalisation avant notre arrivée !

Nous avons fini la journée dans une aire de camping en bord de mer, sous les trombes d’eau. Trempés de chez trempés, sans eau potable (on a pu tester les filtres !), sans argent (on a payé une partie du camping en dollars américains) et dévorés par les sandfly (sorte de petites mouches encore plus affamées que nos rejetons, c’est pour dire !). Trois semaines plus tard, leurs piqûres nous démangent encore !!!

Il va falloir être un peu plus prévoyant quand on traverse ce genre d’endroit ! Axel a dit : « avec toutes ces galères c’était la meilleure journée depuis le début du voyage ! ».

Pour conclure, le but de cette excursion sur la côte Ouest était de voir les forêts humides (vu, super !), la mer de Tasman (vu, déchaînée, baignade inenvisageable !),

Beaucoup de bois flotté sur la plage !

et deux glaciers réputés (à peine aperçu entre deux nuages ….). Faudra revenir quand il fera beau …. si cela arrive de temps en temps ! (dire que ce sont des Normands qui osent écrire cela !).

En haut à gauche le glacier Franz-Joseph entre deux nuages !

%d blogueurs aiment cette page :