Confinement

Lock down comme ils disent ici. Voici 14 jours que nous sommes confinés dans la maison à Rotorua. Avant d’aller plus loin quelques images de la maison :

Notre rue : TILSLEY STREET. Les rues sont larges mais ce serait mal vu de se garer sur l’enrobé. Chacun chez soi.
Notre maison au fond. A droite la maison des propriétaires (un couple de policiers) et a gauche une personne d’origine allemande qui accueille a priori des compatriotes.
L’ entrée.

Belle maison mais le jardin est un peu petit ! Mais on ne va pas se plaindre par rapport à tous ceux qui vivent en appartement !
L’arrière
La pièce de vie

La maison compte 5 chambres, et deux salles-de-bains. Elle est donc spacieuse ce qui facilite la cohabitation.

Tout se déroule au mieux avec la famille Lefrancois. Nous avons pas mal de points communs et des caractères souples ce qui facilite les choses. On prend les repas ensemble. On s’est fixé quelques règles d’organisation au départ, mais depuis les choses se font plutôt naturellement. Chacun participe. A la cool, sans prise de tête.

Les enfants s’entendent bien et jouent beaucoup ensemble. Nos trois filles ne se quittent pas beaucoup dans la journée. Quant aux 4 garcons, ils sont complices. Parfois trop, nous avons dû les séparer pour le coucher, car à quatre dans la même chambre l’endormissement général prenait de plus en plus de temps ….

Nos journées types : réveil entre 7h-9h selon les personnes, puis un peu de ménage et rangement, classe entre 10h et 11h30 quasiment tous les jours (Français, math, anglais et géographie), préparation du repas et déjeûner vers 12h30. Temps calme pour tout le monde puis en général balade dans un parc autour de la ville. Retour en fin d’apres-midi, jeux et préparation du dîner. Dîner vers 19h30, puis couchage des enfants et un film pour les adultes (on rattrape notre retard cinema !).

Tous les 3 jours il faut aller au supermarché remplir le frigo. Ce sont les papas qui s’y collent. Les mesures de precaution sont assez strictes dans les supermarchés (limitation du nombre de clients dans le magasin, nettoyage des mains et de la poignée du caddie, une seule personne par famille, 2 mètres d’écart entre deux personnes et on garde ses distances avec la caissière). Les rayons sont biens fournis pour le moment. Le papier toilette est revenu (a l’echelle mondiale il y aura une étude sociologique à faire sur l’engouement soudain pour ce produit!). Un produit est plus difficile à trouver ici, c’est la farine. Celine nous a appris à faire du pain et du coup la maison est devenue une vraie boulangerie française, on consomme sévère !!! Ce matin Thimotée est revenu du supermarché distant d’un km avec un sac de farine de 20 kg sur le dos (on le surnomme désormais Pablo Escobar !).

Les néo-zélandais sont plutôt très disciplinés.
Queue devant un supermarché. Il faut parfois patienter une heure pour rentrer, du coup on essaie d’y aller aux heures creuses.

C’est devenu pour nous plus compliqué de se balader. A 12 nous ne passons pas inaperçus. Nous avons arrêté de rouler avec le camping-car car nous nous faisions arrêter systématiquement par la police, nous demandant ce qu’on faisait la. Les policiers au debut étaient cool mais au fur et à mesure des jours, le discours a un peu évolué et ils préfèrent qu’on reste dans le quartier. Du coup on se déplace avec la voiture de location de nos colocataires ou à pied, ça passe mieux. Il faut dire qu’ils sont très facilement appelés car le gouvernement a mis en place un numéro « délation …  » Et il marche très fort. Plusieurs fois, nous nous sommes aperçus que les gens avaient appelé la police en nous voyant nous déplacer à 12. Il suffit qu’on dise que nous faisons partie de la même « bulle de confinement »,  »We are in the same bubble » et tout s’arrange. Mais bon c’est un peu fatiguant de toujours se justifier et pas trop dans notre culture.

Une des rues de Rotorua, très animée en temps normal avec tous ces bars et restaurants. Ce n’est plus le cas, tout est fermé !

La prochaine fois nous vous parlerons de la ville de Rotorua qui est un haut lieu de tourisme en Nouvelle-Zélande. Bon courage à tous.

4 commentaires sur « Confinement »

  1. Bonjour Loic
    Ravie d’avoir de vos nouvelles je ne pensais pas que vous étiez aussi confinés. Vous avez l’air d’aller bien ici c’est pareil on s’organise depuis 1 mois avec les enfants ça se passe bien on leur a appris à jouer à la belote Jules a appris à sauter à la corde. Nous avons de la chance d’avoir une maison et un jardin. Portez vous bien.
    Bisous Estelle.

    J'aime

  2. Coucou tout le monde ! Ravi comme toujours de vous lire et d’avoir de vos nouvelles. Vous avez trouvé une bien belle maison pour cette période de confinement et le temps a l’air très agréable pour profiter du jardin. Bon courage et grosses bises.

    J'aime

  3. Bon courage pour le confinement. A paris nous finissons notre 4ème semaine et nous allons sans aucun doute jouer les prolongations !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :