Bilan de la Nouvelle-Zélande

Sandrine : J’ai adoré les grands espaces sauvages des Alpes du Sud, les paysages lunaires des volcans, les forêts de mousse aux ambiances elfiques et les lacs aux eaux turquoises. J’ai aimé me balader au milieu des immenses séquoias et kauris. La Nouvelle-Zélande est un condensé de paysages à couper le souffle, partout la nature s’offre à vous dans toute sa splendeur ! J’ai été impressionnée par les lions de mer, les cachalots, j’ai aimé être accompagnée au fil des randonnées par le chant si mélodieux du Tui et par la compagnie du Fantail, petit oiseau toujours en mouvement avec sa queue en éventail mais si peu farouche ! J’ai apprécié ces rencontres avec les Kiwis disponibles et toujours bienveillants. J’ai aimé croisé de nombreux francophones avec qui nous avons partagé des repas, une cohabitation durant le Covid, des balades. Les rencontres se font si naturellement à l’étranger, on se pose beaucoup moins de questions et l’organisation se simplifie.

Je n’ai pas aimé les routes sinueuses qui donnent mal au cœur quand on n’est pas au volant ! Mes papilles gustatives n’ont pas été en éveil durant ce voyage en Nouvelle-Zélande : rien de bien original à se mettre sous la dent à part les fruits. Les kiwis et les mandarines, cueillis à maturité, sont bien meilleurs que ceux que nous mangeons en France. J’ai été déçue de ne pas pouvoir découvrir davantage la culture maorie faute de ne pas pouvoir entrer dans les villages, fermés à cause du Covid !

Loic : j’ai particulièrement apprécié le côté sauvage de ce pays avec des paysages naturels d’une très grande beauté. Ce relativement petit pays concentre une multitude de paysages et de phénomènes naturels qui le rendent unique. Le faible nombre d’habitants concoure à cette impression générale d’être dans un endroit encore très préservé. On se retrouve souvent seul sur les routes et chemins, et pour un Européen cela fait du bien. Autre gros point positif, la gentillesse des kiwis. Toujours prêts à vous aider, cools, jamais agressifs, disciplinés, ils se sentent tous un peu ambassadeurs de leur pays dont ils sont si fiers ! J’ai aimé également la place prise par les femmes en Nouvelle-Zélande. Elles sont partout : aux commandes du pays, à l ‘arrière d’un camion poubelles ou seules sur un chemin isolé de randonnée ! Mais la NZ est une terre de paradoxes. En effet le pays est complètement embarqué dans la Mondialisation et ses travers : malbouffe, agriculture intensive, étalement urbain, omniprésence de la voiture … J’ai fait une overdose de plastique, il est partout ( sauf dans la nature ) ! Ce petit paradis doit prendre soin de lui !

Axel : J’ai aimé les randonnées. La Nouvelle-Zélande est le pays des randonnées et pas n’importe lesquelles! Il y en a partout, le point que j’ai adoré le plus c’est qu’elles sont super bien balisées; il y a des piquets( en montagne) et des flèches tous les 10 mètres!! Au départ des randos il y a toujours le panneau du département de la conservation avec toutes les indications sur celui-ci! En plus il y en a de toutes sortes: des petites de 200 mètres à 200 kms!

J’ai bien aimé les aires de jeux. Ici elles sont plus que top, elles sont toujours immenses, uniques! Nous sommes allés dans un village où il y avait 50 habitants dont sans doute 10 enfants et il y avait une aire de jeux énorme! En France c’est un peu le contraire! Peut être parce que les normes de sécurité ne sont pas les mêmes : une fois il y avait une corde tendue entre deux plateformes, à 3 mètres du sol!! J’ai adoré aussi tous ces superbes Skateparks et pistes de BMX. Il y en a plus qu’en France alors qu’il y a 14 fois moins d’habitants en NZ!

J’ai adoré les paysages somptueux, fantastiques, tous ces grands espaces où on se sent minuscule face à l’immensité de la nature. En Nouvelle-Zélande, je pense, il y a tous les types de climat et de paysages possibles ! Il y a la mer, des plages, la montagne, le désert, des mangroves, les geysers, les volcans, des lacs et des rivières, des plaines, des collines, des forêts de toutes sortes, des glaciers, des grottes… Tout cela me fait dire que la NZ est le rassemblement de presque tous les climats présents sur la planète: c’est un joyau!!

J’ai beaucoup apprécié la gentillesse des habitants, ils sont cools, ils sourient tout le temps et disent bonjour facilement! Quand on roulait sur une petite route et qu’on croisait quelqu’un, il nous disait bonjour alors qu’on ne l’avait jamais vu! Au début du voyage, nous étions un peu perdus et nous recherchions notre route sur google maps et un kiwi est venu nous demander si on avait besoin d’aide, il nous a montré le chemin à prendre! Et ceci nous l’avons vécu plusieurs fois!! Ils sont vraiment très gentils les Néo-Zélandais!

J’ai aussi adoré tous les animaux de NZ! Les oiseaux ne sont pas farouches alors ils s’approchent super près, et à plusieurs reprises des oiseaux sont venus manger dans nos mains! Il y a aussi tous les animaux marins, les phoques sont splendides, les cachalots majestueux, et les dauphins et les orques…!!! L’état fait aussi beaucoup attention à la sauvegarde de toutes les espèces, et j’ai trouvé ça très bien. Ils ont installé des pièges dans de nombreuses forêts pour tuer les opossums et rats qui mangent les œufs des oiseaux dont ceux du Kiwis et détériorent les arbres! Ils prennent bien soin de leur beau pays et ça c’est top!!

Je n’ai pas aimé: La NZ est un pays anglophone donc niveau nourriture… J’en avais marre du pain de mie! Les bons restaurants qu’on a fait, c’était des restos asiatiques ou indiens! Ici les kiwis mangent beaucoup de vente à emporter donc généralement de la mal bouffe! La baguette et toutes les viennoiseries françaises m’ont manqué!

Célian: l’île du sud: j’ai adoré tous les grands espaces et les chaînes de montagnes de l’île du sud, comme Arthur’s Pass. J’ai aussi bien aimé les glaciers: Mt Cook, lac Tekapo et même si les glaciers de Fox et Franz Joseph étaient cachés par les nuages c’était quand même impressionnant. Les grandes villes de l’île du sud comme Christchurch et Dunedin ne sont pas les plus belles même si Christchurch a un fort passé, excepté Queenstown et le lac Wanaka qui est entouré de montagnes et où l’on a découvert le freesby golf. Par contre le sud du sud avec les forêts de mousse près de Milford Sound et la péninsule d’Otago avec ses albatros, lions de mer, phoques à fourrure et pingouins valent la peine. Tiens en parlant d’animaux il ne faudrait pas oublier Kaikoura et ses cachalots tout comme son immense colonie de kekeno ou (phoques à fourrures si vous préférez). Par contre si on me parle de route, entre celles de la péninsule de Banks et l’immense aller-retour pour aller au cap Farwell, mon ventre n’en gardera pas toujours un bon souvenir. Mais bon les dunes au bout de la balade étaient géniales surtout que l’on ne s’y attendait pas!

l’île du nord: j’ai bien aimé la ville de Wellintgon surtout lors de la traversée en ferry lorsque l’on a vu les dauphins et je me souviendrai de cette ville parce que c’est ici que j’ai pu voir le Tui et pas qu’un. J’ai aussi bien aimé les vignes près de Martinborough mais aussi les plages de la péninsule du Coromandel particulièrement celle de Hot Water beach. Ce que j’ai sûrement le plus aimé est sans doute le Parc national du Tongariro (bah oui tout le monde dit que c’est beau et qu’il faut y aller,et bah il faut vraiment y aller!) le site est d’une beauté exceptionnelle : le mont Ngauruauhe est vraiment magnifique et en plus on l’a vu avec et sans neige! En parlant de volcans il ne faudrait pas oublier le Mont Taranaki et la ville de New Plymouts et puis même si on ne l’a vu que de loin il était tout simplement majestueux. Je n’oublierai pas Rotorua et ses sources d’eaux chaudes, qui sont plus à regarder qu’à sentir d’ailleurs, tout comme la forêt de Red Woods et ses immenses sequoias et puis c’était notre ville de confinement quand même. Après il y a le Northland cette avancée de la Nouvelle-Zélande qui est vraiment belle entre la baie des iles, la forêt de kauris et les dunes de sables. Il y a aussi Tauranga cette ville nous aura causé des ennuis mais nous aurons quand même vu des orques. Et pour finir Auckland, même si ce n’est pas la plus belle ville du pays j’ai bien aimé les volcans de la ville et celui de l’ile de Rangitoto et aussi le fait de monter en haut de la Sky Tower. Le Zoo était aussi très agréable car on se croyait plus en pleine forêt que dans la ville, et puis cela nous a permis de revoir des kiwis après celui de Napier, mais aussi des Kaka, Takahe, Whio et plein d’autres oiseaux.

La Nouvelle-Zélande est un pays riche en animaux marins et en oiseaux que ses habitants essaient de préserver contre les nuisibles : les opossums, les fouines et les rats (qu’on a pu observer tout au long de nos randonnées). Enfin il y a les aires de jeux qui sont tout simplement géniales ! La Nouvelle- Zélande est vraiment superbe ! Tout comme ses habitants qui sont super gentils, mais je ne dirai pas aussi de bien sur la nourriture et la quantité d’emballage.

Ce magnifique pays est un condensé de nature qu’il faut preserver !!!

Lubin: J’ai bien aimé les randos (car on en a fait beaucoup!) quand on marchait au bord de l’océan , des fois, on voyait des animaux marins (dauphins, orques, raies). Comme à Tauranga, nous avons vu des orques à 10m du bord!!! En Nouvelle-Zélande, les paysages sont très variés, par exemple, à Abel Tasman, on a commencé par Hawaï, après c’était le Sahara, puis ensuite on se croyait en Australie, tout cela, regroupés sur le territoire de Nouvelle-Zélande! A Picton, quand nous avons pris le ferry, nous avons vu des dauphins! La Nouvelle-Zélande est le pays des paysages, par contre, ce n’est pas le pays de la nourriture! Les seuls bons gâteaux que nous avons trouvés, bah… nous n’en avons pas trouvés ! Niveau paysages, je ne connais pas de paysages qu’il n’y a pas en Nouvelle-Zélande! En conclusion, la Nouvelle-Zélande reste un pays magnifique, qu’il faut préserver!!!

Angèle : J’ai aimé les animaux en Nouvelle-Zélande, surtout les oiseaux comme le kiwi (je me suis ramenée un kiwi en peluche comme souvenir). On voyait souvent des martins-pêcheurs sur les fils électriques. J’ai aimé certaines randonnées quand il y avait de l’escalade à faire. J’ai adoré ramasser des coquillages sur la plage, ils étaient magnifiques ! En France je ne mangeais pas beaucoup de fruit. Ici, j’ai découvert le kiwi jaune et le kiwi vert. J’ai bien aimé en manger et les clémentines aussi.

Je n’ai pas aimé marcher quand c’était long et que ça grimpait parce que ça faisait mal aux jambes ! Je n’ai pas aimé le volcan qui grondait au Tongariro, j’ai eu peur !

ET POUR FINIR QUELQUES IMAGES MISES DE COTES TOUT A FAIT DANS L’ESPRIT KIWI !

Une balançoire parent / bébé . Les pictogrammes des wc sur le 1er site de bungy au monde. Le musée des illusions. Une astuce pour inciter les gens à rester moins longtemps aux toilettes. Un range-vélos facile à repérer. Une communication autour de COVID claire avec des consignes suivies. Le pays des oiseaux. Encore un pictogramme trouvé sur un chemin de randonnée : pas besoin de parler anglais pour comprendre !

Un avis sur « Bilan de la Nouvelle-Zélande »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :