CAP VERS LA TURQUIE (7 et 8 juillet) !

Voilà en partie la raison du retard accumulé sur le blog ! Eh oui nous avons fini par quitter la Nouvelle-Zélande! Ce ne fût pas sans mal … Nous avons espéré longtemps l’ouverture de la Polynésie, de la Nouvelle-Calédonie, de la Thaïlande, du Vietnam puis de l’Australie, pays globalement épargnés par le COVID avec la Nouvelle-Zélande, mais cela ne s’est jamais produit. La liste des Pays ouvrant leur frontière étant très réduite, nous avons opté pour le seul pays ouvert en Asie …

La Turquie est globalement moins touchée par le COVID que la France. Elle a réouvert ses frontières le 15 juin. Nous avons fini par trouver un vol pour le 6 juillet transitant par Melbourne, puis Doha et atterrissant à Istanbul. Le 2 juillet le vol était annulé pour cause de redémarrage de COVID à Melbourne, l’aéroport étant fermé du jour au lendemain (dire que nous avions le choix au moment de réserver nos billets entre une escale à Melbourne, Sydney ou Brisbane pour le même prix et les mêmes durées d’escale ! Quand ça veut pas ça veut pas !). Il a fallu sans délai retrouver un autre vol, cette fois-ci le 10 juillet en passant par Brisbane. Pendant ce temps la famille Belloc avait réussi à changer son vol avec la date du 7 juillet. En insistant beaucoup avec Qatar Airways et surtout en tombant sur un interlocuteur francophone, il « restait » miraculeusement des places pour nous 6 sur le vol du 7 ! Ouf ! 3 jours de moins sous la pluie en NZ et 3 jours de plus au soleil. Et cerise sur le gâteau, nous voyagerons dans le même avion que nos amis !

Entre deux il a fallu rechanger notre réservation d’hôtel à Istanbul et surtout refaire nos visas et nos exemptions de quarantaine en Australie. Mais qu’est-ce que c’est qu’une exemption ? A vrai dire on n’ en sait rien ! Sachant que nous avions une escale de 11h à Brisbane, l’Australie exigeait tout un tas de paperasse alors que nous allions être enfermés dans l’aéroport … Oh secours, ils ont dû demander conseil à un Enarque français, c’est pas possible ! Nous avons passé un temps fou sur l’ordinateur pour remplir des formulaires de douze pages et par personne. Sympa d’être une famille nombreuse dans ces moments là ! Au final le jour du départ nous n’avions toujours pas reçu la fameuse exemption …

Lever le 7 juillet à 5h30 du matin, arrivée à l’aéroport à 6h30. Loic dépose la famille puis se rend chez le loueur rendre la voiture de location. On commence la queue devant le comptoir d’enregistrement à 7h00 pour un décollage à 9h15. C’est bon, il y a pas mal de monde derrière nous ! Après moult contrôle, un coup de téléphone aux autorités australiennes, la venue d’un responsable pour savoir si on avait bien le droit de rentrer en Turquie sans visa, fouille de sac, refouille de sac, sprint pour rejoindre la porte d’embarquement ! On finit par monter dans l’avion à 9h10 ; les bons derniers !!!Gros coup de stress ! La prochaine fois on se lèvera plus tôt et on se séparera dans les guichets car à 6 on n’avance pas bien vite. On a vu plusieurs jeunes passagers faire demi-tour en pleurs à l’aéroport car il leur manquait un papier pour l’Australie. Ils n’ont pas pu embarquer. Pas drôle pour eux …

Nous voilà enfin dans l’avion d’Air New Zealand, partis pour 36h d’avion et d’escale. On peut souffler. On retrouve la Famille Belloc et il y a également une autre famille française avec 3 enfants. On passera nos 11 h d’attente ensemble dans l’aéroport de Brisbane, plutôt désert. 11h + 2 car l’avion de Qatar a un problème de pneu et doit en changer un avant de repartir.

Plutôt calme le traffic à BRISBANE en plein COVID
Faut bien occuper les enfants
Changement d’ambiance à partir de Brisbane, il faut s’équiper !
L’écran , l’opium du peuple !

L’avion étant parti avec deux heures de retard, nous ratons notre correspondance à Doha. Nous devions repartir à 7h30, aussi Qatar nous retrouve un vol à 13h et nous offre le petit déjeuner. On prend le temps de visiter cet aéroport, un des plus grands du monde, ultra moderne et fief de la compagnie Qatar Airways. Avant d’atterrir, nous avons constaté que l’avion faisait un léger détour par le Golf Persique pour ne pas survoler l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis, pays avec lesquels le Qatar est en conflit depuis plusieurs années. On finit par repartir. L’avion Doha / Istanbul est rempli à 20 % (alors que les précédents vols étaient pleins à 80%). Les membres d’équipage sont en combinaison intégrale.

Nous arrivons à 17h à Istanbul. Aucun problème pour passer la douane (c’était notre dernière appréhension). Et miracle, on retrouve tous nos bagages. Aussitôt descendu de l’avion on retire des Lires Turques, achète une carte SIM et négocions un taxi. A 19h nous sommes à l’Hôtel, soit environ 46h après avoir franchi la porte de notre dernière location à Auckland. Eh bien on va aller se coucher !

5 commentaires sur « CAP VERS LA TURQUIE (7 et 8 juillet) ! »

  1. Très heureuse de vous retrouver via le blog … (eu l’adresse par Mathilde…)
    Jolis souvenirs de ce beau pays qu’est la Turquie 😉prenez bien soin de vous
    😚😚
    Marie

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :